Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LA COLOMBIERE

LA COLOMBIERE

ou l'Art de s'emmêler les pinceaux entre Atelier et Vie de famille

Vive les tondeuses !

Aujourd'hui j'ai eu envie de parler... des tondeuses !

D'abord parce que la mienne m'a fait des misères, on a bien cru qu'elle avait passé l'arme à gauche et franchement, à un mois des vacances, ça tombait plutôt mal pour la changer.

Et ensuite parce que, c'est tout un pan de ma vie, les tondeuses !

Ben oui, rappelez vous : j'habite à ... la campagne ! qui dit campagne dit espaces verts, nature, champs, jardins... et dans les jardins, il y a... de l'herbe ! et l'herbe ben ça pousse tout le temps.

Et même très vite quand on a la météo que l'on a actuellement : un petit 20° et de l'eau, de l'eau, de l'eau !

Donc pendant que l'herbe pousse, et bien les tondeuses essayent de la contrer au plus vite.

En faisant toujours un maximum de bruit.

Alors, sachez que les tondeuses m'ont obligé à un véritable travail sur moi même. J'ai été confrontée à de multiples problèmes, j'ai mis beaucoup beaucoup d'eau dans mon vin et je me suis posée les bonnes questions.

Il y a des cas où je ne proteste même pas dans mon petit coin coin : le cas notamment de la personne âgée qui ne peut plus entretenir la maison sans l'aide de ses enfants, eux mêmes ayant des responsabilités, un travail, des enfants... et un jardin à tondre ! quand ils viennent aider, c'est souvent après leur travail, ou bien le dimanche, parce qu'il y a un milliard de choses à faire dans la vie. Là, je ne dis jamais rien et je comprends. Cela s'appelle la solidarité.

Mais quand le voisin, retraité bien sûr, décide de sortir sa tondeuse pile quand on passe à table sur la terrasse, là je fulmine.

Et quand les agents de la commune - au demeurant très sympathiques - passent la débroussailleuse le dernier jour des vacances à 7 h 45 pile sous les fenêtres des enfants, là je sors les dents.

Ou bien quand le gros tracteur qui sert de tondeuse aux mêmes agents se met en route à 13 heures et que je me retrouve à déambuler dans la maison avec mon casque anti bruit parce que je suis cernée de toutes parts par les terrains communaux.

Alors oui, je sais, ils ont un boulot à faire. Ils me l'ont dit d'ailleurs. Je le respecte. Mais pas à des horaires pareils. On m'oppose alors la règle des horaires d'été.

Vous savez quoi ? je me fous. Moi aussi je souffre de la chaleur, et mon boulot, je le fais quand même. Lorsque je travaillais dans les bureaux, on n'avait pas la climatisation et il fallait rester ouvert aux horaires du public. Je n'avais pas la possibilité de prendre mon poste à 6 heures du matin et de me barrer à 15 heures sous prétexte qu'il faisait trop chaud.

Ah oui, peut être que à la différence, c'est que je n'étais pas en plein cagnard.

Quoi que. Derrière les superbes façades vitrées de l'immeuble où je travaillais, ça ne faisait pas souvent grande différence, croyez moi.

En général, j'attaque de front quand quelque chose ne me convient pas. C'est pas toujours la méthode la plus intelligente, j'en conviens, ça hurle des deux côtés, mais la fois d'après, ça a le mérite d'interpeller et les gens essayent d'y faire attention.

Parce que, en réalité, le problème est toujours le même à chaque fois : les gens n'y avaient pas pensé et n'y faisaient pas attention.

Il faut toujours passer pour la méchante, la sorcière, l'emmerdeuse, l'empêcheuse de tourner en rond. Mais j'aime bien interpeller les gens sur l'absurdité de leur comportement, alors passer la souffrance de se faire insulter et d'être détestée, ça finirait presque par m'amuser.

Je pose donc la question : est il nécessaire dans une petite commune de moins de 1 800 habitants de tirer au cordeau le moindre brin d'herbe ?

J'ai fait le calcul, je le refais avec vous :

- lundi : 4 heures de tonte dans le petit lopin sous la fenêtre de ma chambre et autour de la miairie

- mardi : 6 heures de tonte avec le gros tracteur dans le verger juste en dessous de la maison. Et lorsque je suis partie à 15 heures pour faire une course, il s'était déplacé à l'entrée du village, pour aller faire du bruit en dessous d'une maison où vit péniblement un vieux monsieur qui se bat aussi contre le bruit en permanence. Lui a la chance d'habiter au dessus d'un parking où sont installés des containers de tri et où passent toutes les ordures du coin... au sens figuré.

- mercredi : ah, mercredi, c'est une entreprise qui emploie des personnes en réinsertion qui prend le relais autour du cimetière et de la mairie, avec des engins encore plus bruyants type débroussailleuse et taille haie. Il faut rajouter environ 4 heures. Ils ont arrêté tôt ce jour là, j'ai été sauvée par un enterrement qui avait lieu à 15 heures, ouf. Je préfère le bruit des portières qui claquent et le son des cloches...

- jeudi : aujourd'hui donc, depuis 13 heures, le tracteur de tonde est revenu devant la porte cette fois ci pour faire la parcelle invendue à l'entrée de mon lotissement et qui sert de terrain de pétanque... j'ai eu de la chance, ça n'a duré que 2 heures.

- et demain ? je sais pas encore, je n'ai pas leur planning !

J'en suis donc à 16 heures de bruit à plus de 100 DB autour de la maison. Donc jardin impraticable et fenêtres obligatoirement fermées. Et dans mon bureau sous les toits dont l'isolation est inexistante, c'est port du casque obligatoire. J'ai une vie de rêve !

Je terminerai mon coup de gueule du jour par un article que j'ai trouvé sur le net, sur le site Ooreka, que je vous recommande pour tout ce qui est règlementations et lois.

Quitte à passer encore et toujours pour une emmerdeuse procédurière...

et oui, il y a des lois, c'est con n'est ce pas ? peut être qu'un jour, si vous avez la malchance de vous retrouver dans une minorité faible, du genre femme d'un certain âge, vous serez content que ces lois soient présentes pour vous protéger. Un peu.

La tonte du gazon est réglementée selon les jours et les heures

Passer la tondeuse peut devenir une nuisance sonore pour votre voisinage et obéit à quelques restrictions.

Passer la tondeuse et le bruit

Si vous avez opté pour unetondeuse thermique (à moteur à essence), vous avez dû remarquer qu'elle était bruyante, vos voisins aussi le remarquent.

Une norme européenne limite le bruit d'une tondeuse homologuée à 96 dB soit juste entre le niveau de bruit des aboiements d'un chien et le niveau auditif maximal dans une discothèque.

C'est ce niveau sonore qu'il vous faudra endurer pendant toute la séance de tonte. Équipez-vous toujours de protections auditives, casque anti-bruit ou bouchons d'oreilles.

Si cela est possible, optez pour une tondeuse électrique qui ne produit pas ou très peu de nuisances sonores.

Voisinage : passer la tondeuse

Vos bouchons d'oreilles ou casque antibruit en place, vous voilà prêt à passer la tondeuse, mais pas votre voisinage.

La loi interdit les nuisances sonores diurnes : « Aucun bruit particulier ne doit par sa durée, sa répétition ou son intensité, porter atteinte à la tranquillité du voisinage », mais cet article R. 1334-31 du Code de la santé publique s'interprète de manière assez tolérante. En pratique, il ne faut pas abuser des bruits gênants, donc de la tondeuse !

La plupart des communes ont pris des arrêtés municipaux à ce sujet. Le plus souvent, il est interdit d'utiliser des outils de jardinage bruyants en dehors de ces créneaux :

  • en jour ouvrable : de 8h30 à 12h00 et de 14h30 à 19h30 ;
  • le samedi : de 9h00 à 12h00 et de 15h00 à 19h00 ;
  • le dimanche : de 10h00 à midi.

Dans certaines communes, l'arrêté municipal interdit même l'utilisation de la tondeuse le dimanche. Renseignez-vous auprès de votre mairie.

Alors là où je me marre, mais franchement très jaune, c'est quand, dans une commune comme la mienne, les lois faites par les municipalités ne sont PAS APPLIQUEES par les agents municipaux...

Chez nous, il y a aussi une tondeuse. Et oui, je suis bête à manger du foin mais l'herbe verte, ça me ballonne. Donc il faut bien la couper. C'est mon fils aîné qui s'en charge. Comme il n'est disponible qu'un week end sur deux, nous ne tondons que tous les quinze jours parce qu'il ne fait pas ça tout seul non plus.

En 1 h 00, c'est fait. Avec un peu de bruit lorsque nous sortons en plus la débroussailleuse... électrique.

Soit 2 heures par mois. Quand on y pense, ou quand on en a marre d'avoir de l'herbe aux genoux et de perdre le chat dans les broussailles.

Je suis vraiment très chiante en fait...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article