Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LA COLOMBIERE

LA COLOMBIERE

ou l'Art de s'emmêler les pinceaux entre Atelier et Vie de famille

Happy Halloween !!!

Bonjour !

Je n'ai pas eu beaucoup de temps ces dernières semaines pour vous expliquer ce que je bidouillais dans mon coin, et même si j'arrive APRES la bataille, ce sera toujours utile pour l'année prochaine ! et si vous, cela ne vous servira à rien, et bien moi, ça me servira de pense-bête et ce n'est déjà pas rien !

Chez nous, Halloween est incontournable, tant pis pour les grincheux. Nous fêtons cette date en famille, et essayons d'égayer un peu le voisinage. Pas forcément pour faire peur, quoi que, mais surtout pour tenter de renouer le dialogue avec les gens, et faire plaisir aux enfants, qui eux aiment se faire peur (et aussi manger des bonbons, on va pas se mentir !).

Donc depuis plusieurs semaines, ça travaillait (dur) à la Colombière, afin d'écrire une nouvelle histoire, et oui ! on ne se contente pas de tout poser dans le jardin au même endroit que l'année précédente et puis basta ! non non et non ! Ce serait trop fastoche ! Et moins fatiguant, ça c'est sûr, mais bref, ce n'est pas l'objet !

Je vous invite à visiter notre jardin, j'espère que vous y prendrez plaisir, je vous mets d'abord un article avec les photos de jour, les prises nocturnes viendront plus tard.

Bonne visite et Happy Halloween !

(et soyez courageux, parce que l'article est loooonnnngggggg !!!)

 

 

Pour moi, une bonne décoration d'Halloween doit suivre un thème, raconter une histoire. 

Croyez moi, depuis le temps que je m'amuse avec cette fête, j'ai fini par comprendre que partir dans tous les sens ne me rendait pas service en terme de dépense d'énergie et de résultat. Lorsqu'on se retrouve avec un fouillis pas possible, que le regard ne sait plus vraiment où se poser, ça inspire de la frustration plus qu'autre chose.

Donc commencez par faire une liste voire un plan. Même si, comme moi, vous ne les suivez jamais ! Chaque année, avec les enfants, nous déterminons quels sont les éléments que nous tenons absolument à faire apparaître. La liste est sensiblement la même à chaque fois et on y trouve souvent : les citrouilles - les squelettes - les sorcières - les monstres divers et variés (du coup on peut faire rentrer plein de trucs dans cette catégorie là).

A partir de là, on peut développer et s'adapter à la configuration du terrain, la place disponible, le budget, les capacités créatrices, etc.

A la maison, les squelettes vont de pair avec le cimetière, les pierres tombales, les fantômes, les vampires, les monstres dans le noir qui font peur, la liste n'est pas exhaustive !

A force de créer des cimetières, nous nous sommes rendus compte que les pierres tombales sont super faciles à fabriquer soi même et qu'il était intéressant d'avoir un élément en hauteur au milieu et/ou derrière pour améliorer la perspective. Cette année, ça a donné ça :

 

 

La photo a été prise depuis la fenêtre,

en cours de mise en place.

Les pierres tombales sont fabriquées dans des plaques d'isolant en poly que l'on trouve au rayon bâti des magasins de bricolage. Elles coûtent quelques euros, sont légères à transporter et à travailler, il suffit d'un couteau à pain et d'un cutter, de quelques cure-dents pour faire les jonctions et de peinture acrylique pour la déco.

Elles sont travaillées en relief, et sur certaines, on a rajouté des éléments décoratifs comme des bouquets de fleurs artificielles, des masques de vampire, des crânes en polystyrène récupérés de ci de là, etc. L'imagination n'a pas de limite !

 

Sur une petite pierre, nous avons même collé des anges en poly avec des petites mains squelettiques pour faire peur (cf la première photo de l'article).

Pour achever la décoration, quelques croix fabriquées avec du bois et de la corde, une guirlande de Noël posée sur le sol et recouverte de feuilles mortes, des lampions et des lanternes pour un éclairage léger qui fait peur la nuit.

 

 

 

 

 

 

Enfin, parachever l'illusion d'un vieux cimetière hanté en décorant les tombes avec des lianes de lierre récoltées dans les bois (attention ! c'est une plante toxique...)

 

 

 

 

Par expérience, je sais qu'il faut empêcher les enfants de trop s'approcher des décorations, surtout dans le noir, et surtout avec les masques qui leur dissimulent leur environnement ! Ils ne voyent pas où ils marchent et il y a souvent des problèmes. Pour éviter tout cela, nous délimitons les espaces.

Nouveauté 2016 : avec des barrières métalliques, récupérées sur de vieilles pergolas qui partaient à la poubelle. Vous pouvez aussi utiliser du bois, voire même du carton. Ou bien récupérer ou chiner des vieux morceaux de lit en ferraille, comme l'an dernier pour nous :

Enfin comme je le disais, installer un élément à la verticale et en hauteur, compense la perspective et rend les lieux plus intéressants.

Nous avons fabriqué une statue l'an dernier, sur la base d'une armature en tubes pvc recouverte de grillage et de tissu amidonné puis peinte à la bombe. Elle est fixée sur un piquet en bois, planté dans une caisse en bois recouverte de tissu noir.

Au départ elle avait une grand capuche vide et sombre, très impressionnante. Cette année, nous l'avons un peu relookée avec un masque de squelette et une grande épée en mousse, avec des mains de monstres réalisées en fil de fer et scotch puis passées à la bombe de peinture noire.

Eclairée la nuit par un sport posé au sol, franchement, ça le fait !

Nous avons ensuite créer un coin "Exhumation en cours", avec une brouette remplie de feuilles mortes (on a eu mis de la terre aussi, mais cette année, la flemme d'aller creuser le sol !) avec un squelette et des outils.

Astuce : toujours insérer une touche humoristique.

L'an dernier par exemple, on avait fait ça pour le côté humour :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La pauvre madame qui promenait ses chiens au moment de l'accident s'en est desséchée d'émoi !

Les gens avaient beaucoup aimé et nous en ont même reparlé cette année !

A l'emplacement de la brouette, l'an dernier, nous avions fabriqué un cercle de fantômes dont les têtes s'éclairent dans le noir, c'était sympa, et facile à faire. J'avais d'ailleurs délégué cette mission aux enfants. Quelques morceaux de tissu blanc, et le tour est joué !

 

 

Toujours dans la catégorie "Humour", avec une guirlande rouge clignotante comme dans les motels américains ! Un peu noir ? Noooonnnn ! pensez vous !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans la catégorie "Citrouilles", voici celles que les enfants ont fabriqué, sans risquer la vie de leur voisin ni leurs doigts ! A la Colombière, il y a beaucoup d'enfants, donc beaucoup de choses à surveiller quand ils utilisent des objets coupants, donc la découpe des citrouilles à Halloween était devenue la pire épreuve de maman, en terme de frayeurs et de sueurs froides. J'ai réglé le problème une bonne fois pour toutes : désormais les citrouilles sont en papier mâché avec des bougies LED à l'intérieur et voilà !

Le tuto abrégé, c'est ici.

Toujours dans le souci de délimiter l'espace, nous avons ressorti les piliers en carton réalisés l'an dernier pour le cimetière, mais qui font cette année office de portail pour pénétrer dans la cours.

Ils sont surmontés de gargouilles en polystyrène, achetées dans le commerce.

(faites une petite recherche sur le net !).

Leurs yeux sont rouges et clignotent dans le noir, c'est sympa. Nous les trouvons un peu petites, alors nous cherchons pour en fabriquer nous mêmes des plus imposantes. On va trouver !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voilà, l'espace est enfin clairement défini, le plan est établi, vue d'ensemble pour bien comprendre :

Il reste maintenant à meubler les coins vacants...

- un espace était disponible au fond du cimetière, et ça manquait de squelettes. Cela tombe bien, nous avons un couple, donc... mariage funeste ! et hop...

 

 

 

 

 

Au début du repas...

 

 

 

 

 

 

 

Et à la fin du repas...

C'est l'occasion pour les enfants de s'amuser sur le thème du buffet effroyable ! donnez leur des bocaux, des spaghettis, des colorants alimentaires, des légumes bizarres, et laissez les exploiter leur talent de chimistes infernaux !

 

Qui dit repas, dit cuisinières...

Nous avons décidé que les cuisinières seraient effrayantes à souhait, et quoi de mieux qu'une voire plusieurs sorcières pour tenir le rôle ? 

Elles ont été fabriquées avec des masques, quelques morceaux de tissu, une vieille robe de costume trop petit, les collants de la petite dernière, une paire de vieilles chaussures, des armatures en métal récupérées et voilà !

Le masque de la grande sorcière est un peu perfectionné car il est lumineux et sonore, je l'ai acheté sur internet.

Le corbeau est en plastique, acheté dans un magasin. C'est aussi l'occasion de décorer avec des citrouilles, pour respecter la tradition !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Qui dit mariage, dit invités...

C'est alors l'occasion de jouer dans la catégorie "Monstres en tout genre" :

... un loup garou, fabriqué avec un masque en latex acheté dans le commerce, posé sur un mannequin réalisé avec des sacs poubelles remplis de vieux chiffons...

 

 

 

 

 

 

... une vieille momie, nommée Touthankarton, vieille comme Hérode, et c'est peu de le dire car il s'agit de ma première réalisation pour Halloween, elle a plus de 20 ans maintenant... je n'ai pas pris la peine cette année d'enlever son drap de protection (j'ai un peu oublié dans la bataille !) mais je vous rajoute une photo prise l'an dernier, pour plus de détails.

Le corps est une armature en grillage, recouverte de bandelettes de vieux draps en coton trempés dans du thé et du café.

 

 

 

 

 

Le bois du cercueil a été récupéré pourrissant au fond du jardin, ce qui m'allait très bien ! 

 

 

 

 

... un nounours zombie... oui je sais, j'avais promis de ne rien faire de trop effrayant, mais c'est trop tentant aussi il faut bien l'avouer ! je reconnais que certains enfants ont été un peu effrayés...

J'ai demandé aux enfants s'ils n'avaient pas une peluche dont ils accepteraient de se séparer... bon, pas complètement mais je leur ai bien expliqué que le nounours ne serait plus exactement le même après le traitement que je lui réservais...

Mes enfants sont des grands joueurs ! j'ai proposé de tout enlevé, mais ils ont refusé. Ils disent qu'il est COLLECTOR maintenant !

Pour la fabrication, le lien est par ici.

Je me suis inspirée d'un modèle que l'on trouve à un prix fou dans le commerce.

 

 

Et enfin, dernier invité... si vous en avez un vrai, comme nous (en fait on en a quatre... de noirs... je vous passe les autres, on n'a pas le temps !), ça le fait trop trop bien quand Minou a décidé de déambuler dans les décors ! même pas peur d'abord.

Dernier espace à meubler, devant la porte d'entrée...

J'avais envie d'un arbre effrayant cette année, mais j'ai manqué de temps pour le réaliser, je ne suis pas satisfaite du tout de ce que j'ai fait. Je repeaufinerai tout ça l'an prochain !

J'ai accroché deux ou trois babioles de circonstance : un squelette en plastique acheté dans le commerce ainsi q'un crâne de pirate lumineux, un sac en tissu recouvert de sang et quelques mains écorchées (j'ai pas pu résister !!!). L'arbre est réalisé avec des branches de bois tordu, attachées autour d'un support en métal (un vieux porte manteau récupéré), une tête en grillage recouverte de papier mâché et quelques morceaux de tissu effiloché. Il y a une guirlande à l'intérieur, pour donner vie à ce monstre dès la nuit venue.

J'ai également trouvé sur internet un squelette de corbeau (je vous ai déjà dit que j'adorai les squelettes ???) que j'ai installé dans une cage fabriquée en grillage à poule. L'an prochain, j'aimerai bien pouvoir rajouter de la lumière... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dernière touche décorative, nous avions choisi comme thème dominant les Araignées géantes... ce sont les enfants qui les ont fabriqué, avec des sacs poubelles remplis de journaux et du fil de fer pour les pattes, le tout passé à la bombe de peinture noire. L'an prochain, elles auront droit à un habillage en fausse fourrure, nous avons manqué de temps pour les terminer comme nous le souhaitions. On rajoutera aussi des yeux rouges et des lumières. Elles ont été installées sur une toile géante réalisée en cordage puis recouverte de toile achetée dans le commerce.

Les enfants adorent Halloween et ils peuvent réaliser plein de choses qui ne sont pas forcément quiche ni tarte ! Les miens ont réalisé tous les photophores qui décorent la scène année après année, en collant du papier crépon de couleur sur des bocaux. Cette année, ils en ont fabriqué des nouveaux avec des araignées en plastique dans des bocaux remplis de toile, avec une bougie LED, c'était génial dans le noir. Et bien sûr, les citrouilles en papier.

Pour finaliser la décoration de votre maison, n'oubliez pas la couronne de porte, indispensable de toutes manières à mon avis quelque soit la saison. La notre est faite sur un anneau de paille recouvert d'un boa en plumes noires, d'araignées phosphorescentes et d'une guirlande citrouilles qui changent de couleur.

A vous de créer la vôtre, les idées sont infinies !

Chaque nouvelle Halloween est prétexte à inventer une nouvelle histoire et à faire la fête avec les enfants. C'est toujours un plaisir de leur faire plaisir et malgré la charge de travail, pas négligeable, nous avons toujours ce même plaisir et encore de nouvelles idées, et ça, c'est formidable. Alors, vous aussi, j'espère que vous parviendrez à créer une jolie fête et surtout à avoir un

HAPPY HALLOWEEN !!!

 

 

Je vous donne rendez vous pour un prochain article où je vous montrerai cette fois ci les décorations de tables intérieures que j'ai eu l'occasion de réaliser pour Halloween ainsi que quelques desserts effrayants ! à très bientôt !

 

PS : toutes les photos de cet article sont ma seule et unique propriété

Les décors et mises en scène sont de ma création, librement adaptés de ce que j'ai pu trouvé sur internet

Ils ont été utilisés à des fins uniquement privés et n'ont en aucun cas fait l'objet de commerce ou de transactions quelconques.

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article