Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LA COLOMBIERE

LA COLOMBIERE

ou l'Art de s'emmêler les pinceaux entre Atelier et Vie de famille

Laver son linge en famille... ou l'impression de gérer un pressing !

Aujourd'hui, vacances obligent, nous allons donc parler de... laver le linge !

Alors oui, forcément, par définition, et encore plus quand on a six enfants, le linge, quand il faut le laver, il est souvent sale. Voire très sale. Sinon ce serait pas vraiment drôle.

Pourquoi j'ai choisi de vous parler de ce point là et pas d'un autre ? C'est très simple : il s'agit du POINT le plus sensible dans une famille nombreuse, là où tout se complique, où la tâche devient herculéenne et compliquée, oh ouiiiiii ! surtout compliquée...

J'ai mis quelques années avant de trouver LA solution, et ce n'est pas peu fière de moi que je vous fais le cadeau de vous la livrer, là, aujourd'hui, et sans contrepartie !

Solidarité maternelle ! Et je me dis aussi que ça pourra servir à plein de monde au passage.

Mon principal problème est que la famille de la Colombière est constituée de deux paires de jumeaux, entendez par là DEUX enfants multiplié par 2 qui font à peu près les mêmes tailles. Je vous dis pas comment ça se multiplie vite, les jeans, les tee shirts et surtout les chaussettes ! Tout à la MEME TAILLE !

Et quand, en plus, aucun de mes gamins n'est fichu de reconnaître ses affaires ! "C'est à qui, ça ? - Heu, je sais pas, c'est pas à moi !"

Alors oui, bien sûr, tous ces vêtements sont marqués, heureusement pour moi, ne serait ce que pour avoir le plaisir sadique de répondre : "Tu te fiche de moi ? y'a ton nom dessus !!!".

Mais l'affaire était fatigante quand même : déplier, trouver l'étiquette, la décrypter... pffff !

Ma seule bouée au milieu de ce marasme, c'est que je n'ai que UNE fille ! On élimine donc déjà tout ce qui est rose, ça, on sait où ça doit être rangé.

Mais les chaussettes, elles, elles continuaient de me tenir tête !!!

Les chaussettes sont toutes divorcées elles aussi par chez nous, et quand elles se perdent, c'est le draaaaaame...

Nous avons un panier spécial où atterrissent les infortunées mais autant dire qu'elles retrouvent rarement... chaussure à leur pied.

Alors pour palier à ce casse tête chinois, j'ai investi !

Première astuce : direction "la foir'fouille" où j'ai acheté huit filets de lavage, sur lesquels j'ai brodé (oui je sais le faire !) chaque initiale des prénoms de chacun et hop ! Ils sont accrochés dans la salle de bains et à chaque douche, les enfants se chargent de mettre leurs sous vêtements dedans et hop ! Maman gagne du temps, on ne perd plus rien, et ça sent moins mauvais que enfermer dans le panier de linge sale (pour rappel, y'a 6 mecs à La Colombière...)

A titre d'exemple, on en trouve aussi ici.

Astuce +++ : ne prenez pas comme moi des sacs à fermeture éclair. Elle ne résiste pas dans le temps et vous finirez par être obligé(e) de faire un noeud, qui ne tient pas toujours dans les machines.

Deuxième astuce : encore de l'investissement mais ça en vaut la peine ! Et puis nous le valons bien ! J'ai acheté des jolies panières à linge en plastique (à vous d'être créatif sur ce coup là) sur lesquelles j'ai inscrit au feutre indélébile le prénom des enfants. Comme ils sont deux par chambre, une panière pour deux, un prénom de chaque côté, et le tour est joué.

Tous les trois jours, quand les enfants font le turn-over (comprenez : ils repartent chez leur autre parent), je fais le tour des chambres, je récupère les panières, que je passe une par une dans la machine à laver, puis je récupère à la sortie du sèche linge, en étant sûre et certaine que le linge est bien réparti, je n'ai plus qu'à plier, sans me préoccuper de trier, de me prendre la tête, qui est à qui et qui met quoi. Je redépose les panières dans les chambres et ce sont les enfants eux mêmes qui rangent les vêtements dans leurs armoires respectives.

(Au passage, notez la petite formation catégorie A-U-T-O-N-O-M-I-E, qui fait pas de mal).

Et voilà comment j'ai transformé une corvée abominable... en une corvée supportable.

J'avoue au passage que je ne repasse jamais, sauf urgence manifeste et réelle.

 

Chéri repasse lui même ses jeans quand il en ressent le besoin et ça le fait bien !

(me demandez pas comment j'ai réussi ce prodige, je n'y suis pour rien, pour une fois, c'est sa mère qu'il faut REMERCIER).

 

 

 

Plus de linge qui s'empile dans ma chambre en attente d'un miracle, ou qui traîne dans les chambres des enfants, plus de panières surchargées qui débordent dans la salle de bain. 

A terme, je voudrais remplacer les panières (ouvertes) par des paniers (fermés), pour plus d'hygiène et de pudeur, les enfants grandissent... ce n'est pas toujours agréable !!!

Je vous ai tout dit ! Et vous, quelle est votre méthode pour survivre à la corvée du linge ?

A très bientôt !

Isa

 

PS : toutes les citations ont été trouvées sur PINTEREST. 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article