Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LA COLOMBIERE

LA COLOMBIERE

ou l'Art de s'emmêler les pinceaux entre Atelier et Vie de famille

Un mobile en coquillage... pour prolonger les vacances !

Bonjour tout le monde !

Aujourd'ui, je vous propose un petit tuto plutôt basique et relativement simple à réaliser, pour peu que l'on aime ce style.

Alors, très franchement, le côté "Déco marin", très peu pour moi en général... je ne suis tout simplement pas fan. J'aime bien regarder dans les magazines, ou sur Pinterest, mais de là à le reproduire pour mon chez-moi, non. Et comme je n'ai pas non plus de résidence secondaire au bord de la mer, je n'ai jamais vraiment fait de créa' dans ce sens.

Mais comme il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis, et que mes enfants m'ont ramené une tonne de coquillages de leur dernière virée à la mer avec papa, tout sourire, en me disant : "Tiens, Maman, c'est pour toi, c'est pour que tu en fasses un tuto pour ton blog !",

il me fallait donc bien accepter le challenge... bien entendu, les charmants petits gnomes n'avaient pas plus d'idées que ça ! Maman, débrouille toi donc !

Alors je ne suis pas allée chercher bien loin, autant être franche avec vous. De plus, les enfants n'ont pas vraiment ramené des géants des mers côté coquillage, c'est même plutôt le contraire, donc il a fallu ruser... heureusement que leurs trouvailles de ces dernières années avaient atterri (oh, comme c'est bizarre !) dans une ou deux de mes potées, j'ai pu récupérer quelques coquillages un peu plus volumineux, d'où leur teinte un peu verdâtre (d'un autre côté, ça fait un bail qu'ils n'ont pas vu la mer, les pauvres !).

Pour la réalisation de ce mobile, et selon la taille que vous voudrez, il vous faudra :

- un morceau de bois, ou de bois flotté, forme à votre convenance. J'ai utilisé un morceau de saule tortueux, dont j'adore les méandres, et surtout parce que pas moyen de remettre la main sur mon stock de bois flotté, que pourtant je sais qu'il est quelque part !

- de la ficelle

- une paire de ciseaux

- une pince coupante

- une perçeuse équipée d'une mèche fine avec un récipient d'eau

- et bien sûr, des coquillages de toutes formes, comme vous voulez

Vous pouvez également rajouter le truc que j'ai eu la flemme de rajouter, à savoir : des perles en bois, ou en pâte de verre pour plus de brillant, des petits cabochons de tous genres, des oiseaux en tissu, des plumes, des papillons (ah, tiens, ça, je l'ai fait !), que vous intercalerez entre les coquillages, à votre convenance.

Etape 1

Percez le bout de bois de part en part aux deux extrémités, puis décidez combien de "descentes" de coquillages vous voulez. Dans notre cas, nous avons choisi 5, un nombre impair, parce qu'on trouve que c'est plus joli. Nous avons aussi décidé qu'il y en aurait trois longues et deux plus courtes. J'ai donc percé 5 autres trous, répartis de manière harmonieuse sur le bâton. Vous pouvez mesurer si vous avez peur de ne pas avoir des écartements réguliers.

Etape 2

Coupez vos ficelles à la longueur souhaitée, en gardant à l'esprit qu'il vous faudra faire des noeuds pour bloquer les coquillages le long de la ficelle, donc prévoyez un peu plus de ficelle en conséquence. Passez chaque ficelle dans chaque trou et faites un noeud pour la bloquer. Passez une ficelle dans chaque trou à chaque extrémité, pour vous permettre d'accrocher votre mobile à la fin.

Etape 3

Choisissez vos coquillages. Nous avons choisi d'en mettre un plus gros au bout de chaque ficelle, pour équilibrer l'ensemble et que le poids plus important maintienne chaque ficelle bien droite. Puis percez chaque coquillage à son sommet avec la perçeuse. Pour faciliter l'opération, mettez de l'eau dans votre coquillage. L'eau limitera la casse (il y en aura quand même, il faut vous y attendre !) et empêchera votre mèche de chauffer et se briser.

Etape 4

Enfilez un coquillage sur la première ficelle, à quelques centimètres du bâton. Une fois en place, faites un noeud en dessous. Le coquillage viendra "buter" sur le noeud et tiendra ainsi à sa place. Faites ainsi tout le long, en terminant par un coquillage plus gros, et faites de même sur chaque ficelle. C'est long mais pas compliqué ! Si vous avez choisi d'intercaler des perles, des breloques et autres, n'oubliez pas à chaque fois de faire un noeud avant ET après, pour bien bloquer la perle ou autre à son emplacement. Sinon, lorsque vous suspendrez le tout, les perles et les coquillages glisseront tous en bas, et ça n'ira pas du tout !

Etape 5

Rajoutez une babiole ou deux sur le bâton. Nous avons choisi des papillons récupérés sur une vieille couronne de porte. Puis installez votre oeuvre où vous voulez et savourez !

 

Voilà ! c'est fini ! J'espère que vous aurez du plaisir à réaliser ce petit mobile chargé de souvenirs, et je suis certaine que vous saurez agrémenter le vôtre d'un tas de choses encore plus sympa ! N'hésitez pas à me poster vos photos dans les commentaires.

D'ici là, enjoy !

Amicalement,

Isa

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article